HISTOIRE
 
 
 
L'Association de Sous-Officiers de Réserve Vaud - Valais
(ASOR Vaud - Valais)
Fille de l'Association française de la Riviera vaudoise.
 
En effet, c'est le 13 juillet 1971 que le président de l'époque de l'Association française de Montreux Vevey et environs a créé l'ASOR Vaud-Valais, une association à part entière qui était une section de l'ASOR d'Annecy, sans structure, qui avait pour nom "L'Amicale de Sous-Officiers de Réserve Franco-Suisse de la Riviera vaudoise"
 
Pourquoi & Comment ?
 
Pourquoi ? La raison est simple, le président de l'ASOR d'Annecy, de l'époque, M. OLIVIER, avait pour épouse une Veveysanne et il passait le plus clair de son temps au Café "Le City" à Vevey où servait un ancien sous-officier M. Albert Conrozier. Ils évoquaient leur passé militaire et d'une chose à l'autre décidèrent de créer une section de l'ASOR d'Annecy.
 
Comment ? Avec un groupe de familiers du restaurant "Le City" ils faisaient beaucoup parler d'eux ; à tel point que le Consul général de France de l'époque, M. Michel Deruelle, demanda au président de l'Association Française des renseignements sur cette Amicale, d'y adhérer et d'y mettre un peu d'ordreā€¦
 
Cette ASOR avait pour président local M. Albert Conrozier ; comme trésorier M. Jean-Pierre Pfefferlé et secrétaire M. Michel Bachmann.
 
Dès 1972, dès l'admission du président de l'Association Française, donc une année plus tard, une année mouvementée, le président de l'Association Française fut élu vice-président délégué. Dès lors ce vice-président délégué, qui avait tout pouvoir, entrepris de structurer l'amicale de faire des statuts toujours sous le titre "d'Amicale de Sous-Officiers de Réserve Franco-Suisse de la Riviera Vaudoise".
 
Ceci jusqu'en 1973 car, en effet, ce n'était toujours pas une amicale à part entière mais tout simplement une section d'Annecy qui n'avait pas la reconnaissance de la Fédération Nationale de Sous-Officiers de Réserve (FNASOR) ni du Délégué Militaire (DMD) de Haute-Savoie. La preuve est le refus du Général Buffin, alors président de la FNASOR, d'accepter l'affiliation de cette ASOR ni du Colonel Belin, le DMD de la Haute-Savoie d'appuyer cette demande ; sans oublier le président, Louis Augis, de l'Union Régionale des ASOR de la 5e Région Militaire (URASOR Lyon).
 
L'année suivante, en 1973, l'adjudant Albert Conrozier fut nommé président d'honneur et le président de l'Association Française, président de l'ASOR. Dés lors tout changea, toutes les portes s'ouvrirent.
 
C'est en 1973 que l'Amicale est devenue Association. "Association de Sous-Officiers de Réserve Vaud-Valais" avec une nouvelle structure, des relations avec la FNASOR, le DMD, l'ASOR de Genève et l'Union des associations françaises de la circonscription consulaire Vaud-Valais.
 
En 1974 l'ASOR est acceptée officiellement, affiliée et reconnue le 3 janvier 1975 par le Conseil d'administration de la FNASOR, le 1er mars 1975. Ceci avec le parrainage du Général Buffin, du Colonel Belin et du président de l'ASOR de Genève (de l'époque Yves Desaix).
 
L'ASOR donna tout de suite une bonne image d'elle et adopta un uniforme civil, pantalon gris, blazer bleu marine avec badge et cravate. Depuis cette tenue a fait école.
 
L'ASOR inaugura son drapeau le 22 janvier 1978 à l'Hôtel Suisse-Majestic de Montreux avec pour parrain le colonel de Monicault de DMD de Haute-Savoie en présence des autorités civiles suisses et françaises et du Cdt C. Pittet, Cdt CA camp 1, pour représenter l'autorité militaire suisse.
 
Une anecdote intéressante, c'est l'ASOR Vaud-Valais qui a rendu le drapeau de l'ASOR d'Annecy à son président Michel LAURENT. Car à cause de la dernière guerre, ce drapeau était caché sous un matelas dans un foyer en Suisse. Cette restitution a été faite officiellement et en main propre, remis au président de l'ASOR d'Annecy.
 
L'ASOR Vaud-Valais a été vice-présidente de l'URASOR 5e RM, puis représentant les SOR de la FNASOR en Suisse et en autres, elle a assumé, durant 13 ans, les fonctions de rédacteur en chef du Journal de la FNASOR "SERVIR".
 
Jusqu'en 1991, les activités de l'ASOR étaient communes à celles de l'Association Française Aujourd'hui, si elle se différencient, puisque l'ASOR s'occupe essentiellement des manifestations militaires et patriotiques, elle en est forcement très proche puisque les comités des deux associations sont composés des mêmes bénévoles.
 
Après quelques 33 ans de Présidence, Georges Antoniadis a été nommé Président d'honneur.
Haut